Bureau de Monétisation
des Programmes d'Aide au Développement

       Gouvernement de la République d'Haïti

  • Les Fonds PetroCaribe

  • Actualités

  • Projets

  • Monétisation en cours

    Monétisation en cours

Les Fonds PetroCaribe

 À la faveur de l’Accord PetroCaribe démarré en octobre 2007, l’État haïtien bénéficie de facilités de paiement pour l’achat de gazoline, de diesel, de kérozène, de mazout et d’asphalte du Vénézuela, principal fournisseur du marché local depuis plus de 20 ans. Ces produits pétroliers sont achetés a... Lire la suite...

Actualités

Appel d'offres en cours pour la construction du lycée Lathème de Mirebalais.  DAO à récupérer au BMPAD jusqu'au 4 juillet 2014. Construction du Lycée Sténio Vincent de Cerca-la-Source et Lycée national de Thomassique financés par le Japon en cours de lancement. Lire la suite...

Projets

Les projets retenus au Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD) sont financés à partir de fonds mis à la disposition de l’Etat haïtien par différents bailleurs, à travers des accords de don ou de prêt.  Ainsi, le financement d’un projet par un bailleur spécifique r... Lire la suite...

Monétisation en cours

Monétisation en cours   LA MONETISATION DU RIZ  VIETNAMIEN "10 SOU 10" Un montant de Vingt Millions de dollars américains, à partir des fonds PetroCaribe, a été alloué au Programme de stabilisation des prix, permettant ainsi l'acquisition de produits de première nécessité, notamment le riz vietnamien.  Lire la suite...

  LA MONETISATION DU RIZ  VIETNAMIEN "10 SOU 10"

Un montant de Vingt Millions de dollars américains, à partir des fonds PetroCaribe, a été alloué au Programme de stabilisation des prix, permettant ainsi l'acquisition de produits de première nécessité, notamment le riz vietnamien. 

Le riz 10 SOU 10 a contribué, de mars 2013 à cette date, à stabiliser les prix de cette denrée sur le marché et a permis de lutter contre "la vie chère".

Le Bureau de Monétisation des Programmes d'Aide au Développement (BMPAD) a déjà reçu quatre commandes du riz vietnamien 10 SOU 10, totalisant 66 000 TM, soit un total de 2 640 000 sacs de 25 kg. Les deux premières commandes étaient de 15 000 TM chacune (récolte 2012/2013). La troisième et la quatrième de 18 000 TM chacune (récolte 2013). Les troisième et quatrième cargaisons ont été reçues respectivement le 18 octobre 2013 et le 18 décembre 2013. 

Les prix de vente pratiqués pour les deux (2) catégories des acheteurs ont été comme suit:

  • De 20 000 @ 30 000 sacs : 726 gdes/sac de 25kg 
  • De 5 000  @ 10 000 sacs  : 751 gdes/sac de 25kg

Il est à noter que les valeurs C & F des 4 cargaisons sont les suivantes:

  • 1ère : US$ 509.00/TM
  • 2ème : US$ 504.00/TM
  • 3ème : US$ 493.00/TM
  • 4ème : US$ 475.00/TM

Réception 4ème cargaison

Au 18 décembre 2013, date d'arrivée de la quatrième cargaison de 18,000 ™ (720 000 sacs de 25 kg), il existait une balance théorique non vendue de 267 830 sacs provenant de la troisième cargaison.

Situation de mévente

La lenteur dans les livraisons et une situation de mévente généralisée ont été notées à partir de la commercialisation de la 3ème cargaison du riz 10 SOU 10. Ceci est dû, selon les enquêtes menées auprès des commerçants, par : 

a)     le changement de stratégie de vente du BMPAD qui a vendu le produit aux grossistes au lieu de le vendre aux importateurs, comme cela avait été fait pour les 2 premières cargaisons;

b)     une augmentation de la quantité de riz disponible sur le marché local. ; 

c)      une baisse générale de prix enregistrée dès la mi-octobre au niveau des différentes marques de riz sur le marché local; 

d)      la qualité du riz vietnamien provenant de la troisième cargaison jugée inférieure à celle des deux premières cargaisons.

Réactions du BMPAD pour améliorer les ventes

Vu la quantité de sacs non encore écoulée, le BMPAD décida, pour améliorer la situation des ventes, de réduire le prix de vente du riz de la 3ème et de la 4ème cargaison. Ce prix de vente passa de 726 gdes le sac de 25 kg à 710 gdes, puis de 710 gdes à 690 gdes + 2% de commissions et finalement de 690 gdes à 625 gdes. Des compensations en sacs ont été calculées, à chaque baisse de prix, pour les acheteurs grossistes selon les quantités de sacs inventoriées dans leurs magasins et dépôts.

Compte tenu du volume important de riz à stocker, une autre facilité de stockage, sise au Terminal Abraham, pour entreposer une partie (248,189 sacs) provenant de la quatrième cargaison, a été utilisée.

Le BMPAD a repris depuis la fin du mois de décembre une publicité agressive avec les stations de radio sur le riz 10 SOU 10 en vue de "booster" les ventes. Cette démarche a eu l'effet de débloquer la situation. A date, il ne reste qu'à livrer environ 70.000 sacs sur les 1.440.000 sacs initialement reçus pour les troisième et quatrième cargaisons.

Vu les difficultés rencontrées pour la commercialisation des deux dernières cargaisons, le BMPAD a pris la décision d'importer une autre variété de riz répondant mieux au goût du consommateur haïtien. Le nouveau produit de qualité extra, se nommera « 10 sou 10 Plus » et devrait arriver à Port-au-Prince vers la troisième semaine d'octobre 2014. Le prix C&F de cette 5ème cargaison est de  US$ 567.00/TM.

        Taxes portuaires et droits de douane

L’Etat haïtien a perçu 297,821,221.59 gourdes pour les 4 cargaisons du riz 10 SOU 10, soit l’équivalent de US$ 6,531,167.14.

 

 

Search